mercredi 15 août 2012

Vivent les vacances, vive l'insouciance

Août, la chaleur, les vacances au loin ? Ou déambuler en tong dans les rues de Paris ?  Pas maquillée (le bronzage cache la misère), luisant de sueur sous le soleil, marchant lentement pour profiter ... Être touriste, enfin !

Bon, il y a quand même 2 / 3 trucs dont il faut se méfier quand est touriste et qu'on se laisse aller à l'insouciance des vacances :

Avoir toujours une tenue présentable dans sa valise :
... pour les photos souvenirs, parce que la dolce vita c'est bien, mais il y a certaines tenues de vacances dont on préfère ne pas se souvenir (pour moi cette année, ce sera la robe longue en soie avec les baskets noires ...). Anticiper qu'il faudra faire quelques clichés de vous devant ce fabuleux panoramas ou le soleil couchant sur la plage et prenez le nécessaire ... Pensez aussi à vider les pellicules de vos compagnons de voyage de toute immortalisation malencontreuse de votre allure bermuda / paréo 

Se méfier de l'effet souk :
Quand on est touriste notre laisser aller vestimentaire influe sur notre contrôle légendaire de notre carte bleue (un peu comme pendant les périodes de soldes, en fait) et on est prêt à acheter n'importe quoi ! La preuve ? Ben, regardez dans les boutiques pour touristes ... Vous allez me dire, moi jamais ? Mais si, souvenez vous de ce top jaune fluo qui va si bien avec votre bronzage (et uniquement la plage d'Ipanema !), ou ce mélange d'épices qu'avec ca, juré tu le rates pas le couscous (instable quand on ne l'utilise jamais, en effet), et les babouches que ça sera tellement confortable pour trainer dans l'appart (enfin, c'est surtout moche et ça pue ...). 
Moi j'ai un point faible, ce sont les bijoux. J'adore rapporter des boucles d'oreilles de mes voyages, mais aux côtés de petites merveilles, j'ai quand même collectionné un paquet de merdes, que j'aurais pu laisser sur place en respectant quelques règles simples. D'abord il faut éviter le côté ethnique / couleur locale, le fameux "c'est super beau ce collier de 50 kg en turquoise sur un décolleté" : c'est sur qu'à Paris sous la grisaille et sur un col roulé, ça le fera pas, oubliez.
Ensuite l'effet groupe : comme les mecs, les boucles d'oreilles ont toujours l'air plus belles entourées de leurs congénères. Donc comme les mecs, avant de choisir et de payer, il faut les éloigner du groupe pour voir ce qu'elles valent vraiment. 
Bon et puis, évidemment résister à la frustration de ne rien avoir acheté (la même qui vous fait acheter la jupe qui vous boudine et les chaussures qui vous explosent les pieds, pendant les soldes).

En 3ème truc, je ne vais pas vous faire l'affront de vous dire d'éviter de vous faire toper votre iPhone et votre short dans votre sac de plage ... Mais si en fait : on a l'air con à poil sans téléphone (bien qu'à y réfléchir on a peut être l'air plus con à poil avec téléphone ...).

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais rougir autant que mon vernis à ongles ...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.