samedi 8 février 2014

Quand je vis dangereusement ...

Vendredi matin, je me lève au radar comme à la fin d'une semaine bien chargée, je me cogne un peu en passant dans le couloir, du fait d'un équilibre pas encore réveillé et je monte dans la douche. J'avais décidé ce matin là de me laver les cheveux avec du shikakai. Là c'est le moment où vous me dites "le quoi ??", donc rapide point pour que vous compreniez à quel point je suis aventureuse (et perturbée ?) : le shikakai, c'est une poudre aryurvédique qui nettoie et démêle les cheveux en douceur, sur moiça fait de beaux cheveux brillants et des très jolies boucles. Bon c'est aussi une poudre très irritante ... ce qui vendredi vu mon état comateux et la bonne grosse dose que je me suis envoyée dans l'oeil droit, c'est traduit rapidement par une sensation de brûlure et en quelques secondes en un oeil tout rouge et tout gonflé. 
C'est donc façon elephant man (mais avec des boucles de malade) que je suis allée au bureau, en passant par la pharmacie pour récupérer collyre et antihistamique. Autant vous dire que j'ai eu mon petit succès au bureau avec mon oeil semi-fermé et ma paupière de boxeur sur le retour, heureusement que je n'étais pas chez un client ... mes mésaventures shampoinesques auraient été plus difficiles à expliquer, j'aurais du inventer une mygale parisienne vicieuse ...

Le lendemain l'effet elephant man étant toujours bien présent j'ai troqué la séance de powerplate pour une virée aux urgences ophtalmo ... au cas où ... Je ne vous cache pas que le (très sexy) interne, s'est bien foutu de moi quand je lui ai raconté mon histoire et m'a renvoyé chez moi après m'avoir regardé dans le fond des yeux en me disant que si je voulais je pouvais mettre du serum physiologique. Il va sans dire que je n'ai pas tenté de draguer le bel interne (la déformation paupièrale et l'histoire du shikakai ne me semblant pas mes meilleurs atouts drague). 

Comme j'avais rendez-vous chez ma chiropracteuse l'après-midi, elle a pris en charge le drainage de la paupière et comme en médecine chinoise l'oeil et relié au foie, elle a commencé à étudier le terrain. Je pensais qu'elle allait identifier des traces de vodka et de champagne mais que nenni elle a trouvé une cicatrice de parasitose due à un oxyure charmante bêbête, dont l'infection se guérit le plus souvent seule, sans doute souvenir de voyage. 

En fait, sous mes dehors de jeune fille rangée (ou presque) je vis super dangereusement !! 

Bon depuis mon oeil a dégonflé, j'ai repris tailleur et ordi pour aller chez mes clients et j'ai fait la sieste devant l'avant première de Terre des Ours après avoir mangé des crêpes et des cookies ... L'aventura quoi !

1 commentaire:

  1. Le bel interne ne pouvait pas te taper dans l oeil:-)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.